Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Les vieux amis

L’antenne locale des Petits frères des pauvres lance un appel aux bénévoles pour étoffer son champ d’action. Il n’avait pas vu la mer depuis les années 1970. L’été dernier, avec trois autres « vieux amis » — c’est comme ça qu’on les appelle — ce monsieur de 87 ans suivi par les Petits frères des pauvres de Sartrouville a quitté son foyer Sonacotra pour profiter d’une semaine dans le Morbihan. Cet autre « vieil ami », isolé dans son appartement, n’avait pas partagé une vraie conversation depuis dix ans avant de recevoir les visites d’Ester, bénévole depuis deux ans. « Des fleurs avant le pain » : c’est le mot d’ordre de cette association nationale née au sortir de la Seconde Guerre mondiale. Il s’agissait alors de développer un réseau de volontaires pour distribuer des repas aux personnes âgés, alors que les tickets de rationnement étaient encore en vigueur. « Les bénévoles se sont très vite aperçu que les bénéficiaires avaient certes besoin de manger, mais qu’ils étaient surtout ravis de parler. Des fleurs avant le pain, cela signifie que l’accompagnement relationnel doit primer », résume Cécile Zandvliet, coordinatrice des antennes de Sartrouville, Saint-Germain-en-Laye et Mantes-la-Jolie. Active depuis trois ans, l’antenne de Sartrouville suit une vingtaine de personnes âgées et réunit seize bénévoles. Elle vient d’achever sa « phase de rodage » et d’obtenir le statut d’équipe d’action territoriale. En plein développement, l’antenne recherche des bénévoles pour étoffer son champ d’action *. « Les signalements de personnes âgées isolées ne cessent de croître. Nous avons besoin de chauffeurs pour les sorties, de personnes pour gérer l’administration, de volontaires pour les visites à domicile », détaille Cécile Zandvliet. L’accompagnement repose sur des binomes bénévole-bénéficiaire, avec un engagement obligatoire d’un an. « Quand on entre dans la vie d’une personne âgée, on n’en sort pas du jour au lendemain. Petit à petit, elle fait partie de notre vie

Les commentaires sont fermés.